Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les lettres de mon bonheur

Ateliers d'écriture, de confiance en soi, de pensée positive. Rédaction, chroniques littéraires, cours de français, recettes de cuisine, fait-maison, développement personnel. A Pontarlier, Doubs, Jura, Suisse. Les lettres de mon bonheur.

La Source maudite de Florence Roche

La Source maudite de Florence Roche

La magie des réseaux sociaux m'a permis de faire connaissance avec Florence Roche, auteure et enseignante en histoire-géographie. "La Source maudite" est le 3eme  roman de cette talentueuse écrivaine que j'ai la chance de lire, ou plutôt de dévorer. En effet, son style limpide, les décors réalistes, les personnages attachants, les références historiques instructives, sont si captivants que j'ai de la peine à refermer ses livres. 

"La Source maudite" ne désobéit à cette règle. Après le Pensionnat de Catherine et l'Orphelinat des Soeurs de la Charité (dont vous trouverez les chroniques à la fin de cet article), le charme opère toujours autant ! Il m'a emmené au pays des légendes, celle de la Bérane, une bête aquatique qui attrape et noie les pécheurs (et non les pêcheurs), au coeur de ces croyances ancestrales fondées uniquement sur des peurs et des châtiments, intensément irrationnelles, autant que pouvait l'être la méchanceté des villageois. Pourtant, l'histoire ne se déroule pas au Moyen-Age mais dans les années 1930, pour se terminer en 1990....

 

La Source maudite de Florence Roche

Le résumé :

Juliette perd sa meilleure amie puis son oncle, victimes, selon la légende, de la Bérane, une bête qui noie dans la rivière tous ceux qui la défient. Refusant d'y croire, elle va enquêter et s'intéresser au passé trouble de son oncle dans la Résistance.

Depuis des temps immémoriaux, dans un village du Périgord, les habitants craignent la Bérane, une bête aquatique qui attrape et noie les pécheurs et les incroyants, ou encore ceux qui la défient, en se baignant dans sa rivière. 

En 1956, Juliette, douze ans, ne croit pas à cette légende. Pour le prouver, sous les yeux terrorisés de sa meilleure amie, Fanette, elle se baigne dans le gour, petite retenue d'eau où sévit le monstre. Le soir même, Fanette disparaît. Peu après, son corps est retrouvé, noyé et couvert de griffures. 

En 1972, alors que Juliette porte toujours la culpabilité de la mort de son amie, son oncle Victor est tué de la même façon. La jeune femme, aidée par un officier de la police scientifique, le très séduisant Amaury Delbard, décide d'enquêter. 

Quel était le lourd secret que son oncle et ses trois amis de jeunesse cachaient depuis leur passé dans la Résistance ? Y aurait-il un lien avec la mort de Fanette ? En fouillant dans l'histoire de  ces quatre hommes, Juliette risque de réveiller le monstre, qui n'est peut-être pas celui que l'on croit. 

La Source maudite de Florence Roche

Une intrigue menée de main de maître par la romancière

Aussi cruelles que soient ces conspirations, l'amour y est au centre : l'amour propre, le besoin d'aimer, ne pas savoir aimer, l'amour passionnel, l'amour fraternel, l'amour familial, l'amour déconseillé, l'amour du pouvoir, l'amour au frontière de la haine, l'amour éternel.... 

Aussi douloureux que soit leur passé, les personnages principaux sont animés d'une force de vie, d'un élan de générosité, de partage, qui amplifie leur beauté, contrastant avec la vilénie des mentalités auxquelles leur mode de vie doit faire face. Ils ont fait de leur différence une force. A force de recherches, restant fidèles à leurs valeurs, ils ont permis de faire éclater la vérité ! 

Merci à Florence Roche pour ce délicieux moment en compagnie de Juliette, Victor, Amaury, Simon, des personnages éprouvés par les choix des autres, par les épreuves qu'ils ont subies, par un destin qu'ils n'ont pas mérité, mais auquel ils ont réussi à s'adapter pour malgré tout vivre leur meilleure vie. 

L'histoire se termine sur une note de paix et de sérénitétel un message d'espoir pour tous les lecteurs qui, eux-aussi, sont passés par ces blessures de trahison, de rejet, d'abandon, d'impuissance, d'injustice, d'humiliation. Des héros que je suivrais volontiers encore une centaine de pages ! Vivement le prochain ! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article